Retour

Égalité « femmes / hommes » dans les marchés publics

L’égalité femmes/hommes est reconnue comme une grande cause actuelle du quinquennat : parmi les 5 engagements pris au niveau national, 3 sont indissociables d’une commande publique responsable : la mixité et la parité, l’égalité professionnelle, et l’exemplarité du service public.

Cependant, le passage à l’action n’est pas toujours simple. La loi n°2014-873 du 4 août 2014 rend possible le fait de refuser l’accès aux marchés publics aux entreprises sanctionnées pour discriminations ou sans négociation engagée sur l’égalité professionnelle, mais l’enjeu est bien plus important et l’engagement des structures publiques sur cette question reste discrète. Quelques collectivités commencent à s’emparer du sujet mais le passage à l’action n’est pas une mince affaire.

Pour faire avancer les structures publiques dans cette démarche, RESECO a organisé une webmatinale le 17 septembre dernier autour de 4 témoignages : 

Julie BOULET, chargée de projets achats responsables de la Direction des Achats de l’Etat

Nadège NOISETTE, élue en charge de l’approvisionnement accompagnée de Nathalie THEBAULT, chargée de mission « Achat public, Economique et Environnement » et Mathilde PAPILLON, chargée de mission « Achat public, Economique et social » de Ville de Rennes et Rennes Métropole

Pierre-Charles PAUTRAT, conseiller Marchés publics de Ville de Nantes et Nantes Métropole accompagné de Ghania BENCHEIKH, chargée de mission Labels égalité/diversité, 

Mustapha ELOUAJIDI, responsable adjoint des Achats de la ville de Bordeaux et Bordeaux Métropole.

Des outils d’incitation jusqu’à des exigences de résultat, différentes possibilités s’offrent aujourd’hui aux acheteurs publics pour passer à l’action et intégrer l’égalité femmes / hommes au sein de leurs achats.

Pour approfondir le sujet, vous trouverez la vidéo de la webconférence et les supports de présentation des intervenants dans la boîte à outils du centre de ressources, dans le dossier Webmatinale.